la lutte sénégalaise sur la 2

Published in: on 13 juin 2009 at 13 h 02 mi  Laisser un commentaire  

Victoire de Balla GAYE 2 sur Tyson

http://youtu.be/polh4FAqfV0

Published in: Non classé on 1 août 2011 at 10 h 58 mi  Comments (1)  

Revue de Presse du Combat Balla GAYE 2 – Tyson

La victoire éclair de Balla Gaye 2 face à Mohamed Ndao Tyson, dimanche au stade Demba Diop lors du drapeau El Hadji Mansour Mbaye, et ses incidences sur la carrière des deux lutteurs sont traitées en priorité par les quotidiens du lundi.  Rendant-compte de la victoire du Lion de Guédiawaye, Walf-sports, Sunu Lam, La sentinelle, L’Office, Thiey, l’Enquête titrent respectivement : ‘’30 secondes de correction, le Lion bouffe Tyson’’, ‘’Balla bat Tyson en 30 secondes’’, ‘’Balla Gaye 2 expéditif face à Tyson’’, ‘’Tyson terrassé en 30 secondes, Balla Gaye 2 renvoie le cheikh (titre religieux donné au lutteur) à son chapelet’’, ‘’Le Lion ruine le +business+ du cheikh’’, ‘’Balla bouffe du cheikh’’. ‘’Balla Gaye 2 noie Tyson dans le sable’’, titre l’As soulignant que ‘’déçus les fans du cheikh attaquent son domicile de Pikine et sa salle de musculation’’.

Pour Sud Quotidien : ‘’Balla Gaye 2 casse le +business+ de Tyson’’.  ‘’Mohamed Ndao Tyson n’y arrive pas toujours pas. Après son retour manqué devant Yékini, le leader de la génération Boul Falé a encore mordu la poussière hier, dimanche 31 juillet (…) Balla Gaye 2, de l’école de la lutte du même nom, ne lui a laissé aucun répit et a bondit comme un lion pour l’expédier au sol au bout de 30 secondes de combat intense (…)’’, écrit le journal.  Après cette victoire, les journaux abordent les perspectives prometteuses pour Balla Gaye 2 et l’avenir en pointillé de Tyson. A ce propos, titre Walfadrji : ‘’Balla Gaye 2 efface Tyson et fonce sur Yékini (Roi des arènes)’’. Selon Walf, ‘’Balla Gaye 2 a signé face à Tyson la 15e victoire de sa carrière. Le fils de Double Less s’ouvre ainsi les portes de la cour de Yékini, son objectif affiché’’. ‘’Balla masque l’avenir de Tyson’’ selon Le Quotidien qui montre la photo du leader de la génération Boul Falé avec son visage recouvert de sable. C’est la ‘’la chute ! ’’ de l’ancien champion pour le journal Rewmi. ‘’Tyson, la fin !’’, semble trancher Le populaire à l’image du quotidien national Le Soleil avec son titre : ‘’Tyson, la fin d’un mythe, l’irrésistible ascension de Balla Gaye 2’’. Pour les vainqueurs et les vaincus, Le Soleil résume ainsi la situation : ‘’trente secondes ont suffi à Balla Gaye 2 pour terrasser Mohamed Ndao Tyson hier au stade Demba Diop et s’ouvrir les portes de la gloire (…) Pour Mohamed Ndao, dont c’est le dernier revers depuis son retour dans l’arène en 2009, c’est la fin d’un mythe. Quant à Balla Gaye 2, il poursuit son irrésistible ascension et peut rêver d’un choc avec Yahya Diop Yékini pour la conquête du titre de Roi de l’arène sénégalaise’.

Published in: Non classé on 1 août 2011 at 10 h 47 mi  Laisser un commentaire  

Une grande victoire de Balla Gaye 2 sur Tyson

Balla Gaye 2 a signé face à Tyson la 15e victoire de sa carrière.Le fils de Double Less s’ouvre ainsi les portes de la cour de Yékini, son objectif affiché.

Balla Gaye 2 a tenu parole. Il avait promis d’attaquer Tyson, de marcher sur lui et de l’envoyer au tapis. Dimanche, dans un stade Demba Diop plein comme un œuf, le fils de Double Less a gagné son pari. Se jouant d’un adversaire timoré. Lequel, après avoir ouvert les hostilités par un crochet gauche qui a déséquilibré son vis-à-vis, n’est pas allé au bout de ses initiatives. Solide sur ses appuis et lucide malgré l’offensive de Tyson, Balla Gaye 2 ne recule point. Il réplique par deux directes, gauche-droite, resserre l’étau autour de sa proie, la ceinture par le haut, lui envoie un uppercut avant de déclencher un mbott (ippon) imparable. Le tout en 37 secondes.

La chute est aussi magistrale et limpide que rapide et brutale. Visage enduit de sable, regard perdu dans les travées de Demba Diop d’où perlaient la joie des supporters de Balla Gaye 2 et la déception des siens, Tyson accepte l’embrassade de son tombeur. Fair-play. Débout, malgré l’épreuve d’une cinquième défaite, la troisième de suite.

C’était le clap de fin pour un scénario hollywoodien, d’abord calé le 4 avril dernier puis reporté à cause de la blessure du chef de file de Boul Falé. Donc trois mois après la date initialement retenue pour son attribution, le drapeau El Hadji Mansour a choisi son camp. Il a pris la direction de Guédiawaye et flottera au-dessus de la demeure de Balla Gaye 2 jusqu’à la prochaine édition.

C’était aussi le clap de fin pour une saison bien remplie. Yékini-Bombardier, Eumeu Sène-Gris Bordeaux, Modou Lô-Lac 2, Zoss-Gouy Gui, Tidiane Faye-Pape Mor Lô et Tyson-Balla Gaye 2, notamment, en effet, les amateurs ont connu de vives émotions au cours de 2010-2011. L’exercice bouclé occupera les conversations des férus de lutte jusqu’à la rentrée de l’arène, probablement entre les mois de novembre et décembre.

Mais plus que le verdict des autres affiches, la victoire de Balla Gaye 2, puisque plus récente, sera au centre des commentaires dans les jours à venir. Les erreurs de Tyson, la stratégie de Balla Gaye 2, les perspectives pour les deux lutteurs, entre autres questions, l’édition 2011 du drapeau Mansour Mbaye occupera une place dans les discussions des amateurs. Cependant, une question reviendra certainement plus souvent que d’autres : Balla Gaye 2 va-t-il affronter Yékini ?

Le fils de Double Less a toujours clamé son ambition d’aller titiller le chef de file de Ndakaru. Même s’il ne l’a jamais ouvertement défié, il le considère comme le principal obstacle en vue de son éventuelle installation au sommet de la hiérarchie de l’arène.

Hier, après le 15e succès de sa carrière (pour 2 défaites), Balla Gaye 2 n’a pas cité Yékini comme sa prochaine cible. Il a seulement demandé aux journalistes de suivre son regard : ‘Je pense qu’il n’y a pas de commentaires sur ça, c’est une évidence. Je vous laisse apprécier’, a-t-il lancé. Difficile de ne pas lever la tête vers l’écurie Ndakaru.

Alors que Balla Gaye 2 scrute l’horizon dans l’espoir de croiser le meilleur lutteur du moment, Tyson devra pour sa part regarder un peu plus bas. Les possibilités sont certes encore nombreuses pour le chef de file de Boul Falé. Il n’est pas totalement cuit, mais il devra aller chercher son prochain client parmi les lutteurs en mauvaise posture (Bombardier, Gris…), la classe biberon (Lac 2, Modou Lô…) ou les combattants de moindre envergure que lui (Ness, Baye Mandione…).

Published in: Non classé on 1 août 2011 at 10 h 44 mi  Laisser un commentaire  

Balla Gaye 2 a battu Modou Lô en moins d’une minute

Balla Gaye 2 a battu dimanche Modou Lô au stade Demba Diop, en moins d’une minute au terme d’une prestation époustouflante,. Le choc de la banlieue a tenu ses promesses mais a surtout démontré que le « lion de Guédiawaye » est un lutteur d’une grande technicité. Premier à a ouvrir les hostilités, avec un coup de poing qui a trouvé le vide, il s’est repris et a rué sur son adversaire avec agilité avant de prendre appui sur le « guimb ». Entamant deux phases de rotation, Balla Gaye 2, assurant sa prise, avec lucidité, a imposé sa puissance athlétique, avant d’engager son mouvement par une impressionnante projection doublée d’une immobilisation des bras de Modou Lô. En moins d’une minute, il mettait tout le monde d’accord, infligeant à Modou Lô son premier revers en quinze combats. Le champion viendra soulever son adversaire pour le réconforter, mais en vain. Le combat tant attendu et qui a mobilisé un service de sécurité

Published in: Non classé on 21 mars 2010 at 21 h 55 mi  Comments (4)  

la lutte sénégalaise en deuil Tyson junior Djiby SY n’est plus

Djiby Sy, plus connu sous le nom de Tyson Junior, est décédé hier au Centre hospitalier universitaire de Fann, à la suite d’un malaise. L’information a été donnée hier par la radio privée Rfm. Acheminé dans un premier temps à l’hôpital de Thiaroye, il a finalement été conduit au Chu de Fann où il a rendu l’âme. Image

  Le jeune lutteur de Pikine a livré et perdu son dernier combat le 18 mai 2008 contre Balla Gaye 2, qui justement se prépare à s’expliquer avec Modou Lô, de-main dimanche. La deuxième défaite de sa carrière, il l’avait concédée face à Gris Bordeaux de Fass, après une belle entame de carrière, marquée par cinq victoires de suite sur des lutteurs comme, entre autres, Simel Faye et Ibou Ndaffa. L’enterrement aura lieu cet après-midi aux cimetières de Pikine.
Source: le Quotidien

Published in: Non classé on 20 mars 2010 at 16 h 55 mi  Laisser un commentaire  

Prochains combats

Gaston Mbengue (promoteur):

Bombardier vs Yékini : 02 janvier 2011

Gris vs Eumeu Sène:

Tyson vs Balla 2 le 03 avril 2011

Zoss vs Gouy Gui;

Paul maurice vs Tidjane Faye;

Serigne Modou Niang (promoteur):

Papa Sow vs Tonnerre:

Luc Nicolai (promoteur):

Modou Lô (le plus populaire de l’arène) vs Lac 2 (l’invaincu)

Abdoul Aziz Ndiaye/ Balla Diouf vs Ama Baldé;

Baye Mandione vs Moussa Dioum;

Published in: on 16 février 2010 at 12 h 18 mi  Comments (1)  

Tyson-Yékini, le 04 avril 2010, pour 100 millions chacun : Le cheikh, le chef, le chèque

Tyson est de retour. Il affrontera Yékini le 04 avril 2010. Le promoteur Gaston Mbengue a proposé à chacun des deux lutteurs 100 millions de francs Cfa. Les 50 ans du Sénégal indépendant, ça se fête. Le 04 avril prochain, Yékini va très certainement retourner une douzaine d’années en arrière, à ses débuts dans l’arène. Dans l’anonymat. Son étoile risque fort d’être éclipsée par celle de son prochain adversaire, Tyson. Le cheikh. Qui reviendra dans l’arène trois ans après l’avoir boudé un 07 janvier 2007 au stade Léopold Senghor.

Published in: Non classé on 16 février 2010 at 12 h 12 mi  Laisser un commentaire  
Tags:

Le Comité national de gestion de la lutte sénégalaise a déclaré « sans verdict » le dernier combat qui a opposé le lutteur Baboye à Lac de Guiers II.

La décision de la commission d’arbitrage de la plus haute instance de la lutte sénégalaise a été prise mercredi. La décision infirme le verdict rendu après un combat de 16 secondes à l’issue duquel la victoire avait été attribuée à Lac de Guiers II sur le lutteur pikinois Baboye. Le pikinois défait sur la base de la règle des quatre appuis, avait, après avoir reconnu sa défaite dans un premier temps, saisi cette instance pour contester le verdict des arbitres.
Selon le vice-président du CNG de lutte Cheikh Tidiane Ndiaye, il faut comprendre par ce résultat qu’il ne s’agit pas d’un combat nul, mais sans verdict. « Un nul suppose un combat au bout duquel, après le temps réglementaire, aucun des lutteurs n’a pu obtenir la victoire. La décision que le CNG vient de prendre est différente. Elle veut dire qu’il n’y a pas de verdict », a-t-il déclaré sur les ondes de la radio RFM. Nous reviendrons sur cette décison du CNG et surtout les conséquences et la réaction des walo-walo  ainsi que les différents acteurs de la lutte

Published in: on 23 août 2009 at 14 h 20 mi  Laisser un commentaire  

Encore un « quatre appuis »

Baboye contre lac de guiers 2La der de la saison s’est jouée hier avec une déception des amateurs de lutte ! En effet il a fallu que 15 secondes pour que Lac de Guiers 2 vienne a bout de Balla beye 2 grâce la règle dite des quatre appuis !

Lac de Guiers 2 a remporté 11 victoires en 11 confrontations dans l’arène et, avec cette victoire, il s’est ouvert les portes de la Cour des grands selon les spécialistes de la lutte avec frappe.

 Il va sans doute garder sa suprématie et «son invincibilité histoire «d’immortaliser la mémoire de Alioune Sèye, Gora Seck et surtout de son entraîneur Mama Sow, qui ont, laissé leur vie dans un accident de la circulation, le 20 juin dernier», en se rendant à Saint-Louis.

Ce combat organisé par la structure Luc Nicolaï Promotion, clôturait la saison de lutte avec frappe au Sénégal.

Maintenant que la saison est terminée, il faudra sans doute faire le bilan et tirer les leçons et surtout corriger  certains points du règlement  notamment cette règle des « 4 appuis ». En effet  nombreux sont les amateurs qui sortent de ces combats éclairs et gagnés grâce à  ce point faible du règlement qui faudrait –il le rappeler  avait été supprimé dans le passé et  réintroduit dans le règlement il ya de cela 2 ans !

Published in: on 10 août 2009 at 8 h 08 mi  Laisser un commentaire  

YEKINI / GRIS BORDEAUX: le « miracle » n’a pas eu lieu !

Yekini le roi de l'areneLa brièveté du combat (moins de 3 minutes) a surpris bien des amateurs qui ont eu comme un goût d’inachevé. Yekini était trop fort pour Gris Bordeaux qui n’a pas réussi là où tous ses devanciers avaient échoué. Les forces en présence à Dema Diop étaient vraiment inégales.

De mémoire d’amateur, jamais le stade Demba Diop n’a été aussi bien « sécurisé ». En plus du Groupement mobile d’intervention (GMI), la police anti émeutes a été mise à contribution. C’est que le combat Yékini – Gris Bordeaux avait fait sa publicité. Et depuis sa programmation, la tension est allée crescendo au fil des face-à-face des deux acteurs. Le dernier en date, récemment dans les studios de la RTS, avait davantage convaincu le monde de la lutte que ce combat était lourd d’enjeux pour chacun des deux lutteurs. Même si le challenge était autrement plus important pour Gris Bordeaux qui soutenait livrer le combat le plus important de sa carrière. La forte mobilisation notée dans le camp de Fass l’a confirmé.

En fait, le combat a démarré dès l’apparition des deux lutteurs avec l’inévitable guerre des supporters et fan’s clubs. A l’échauffement, Yekini a souvent imité le geste de l’archer visant sa cible. Gris Bordeaux s’est, lui, livré à son jeu favori : chauffer ses inconditionnels dans l’ambiance et la bonne humeur. Le combat en lui-même ? En tout cas, l’arbitre a finalement passé un après-midi tranquille, la chute ayant été sans équivoque par le fait de Gris Bordeaux. Hier, face à Yekini, dans sa tentative d’entrée en jambes, le sociétaire de Fass a paru un peu trop approximatif et emprunté. Une véritable aubaine pour la tête de file de Ndakaru qui a mis à profit sa grande expérience pour « se décaler » et écraser de tout son poids son adversaire et triompher un peu trop facilement. On n’avait pas vu grand-chose jusque-là : l’inévitable round d’observation, puis Yekini qui simule une bagarre. Gris Bordeaux très concentré reste de marbre avant de tenter, à son tour, d’atteindre son adversaire.

Le public pensait alors en avoir pour son argent. Il sera quelque peu déçu. Chauffé à blanc par ses supporters, Gris Bordeaux se jette à l’eau sous la forme d’une entrée en jambes. Pour anodin qu’il soit, le recul stratégique de Yekini entraîne la chute de son adversaire qui se retrouve avec 4 appuis au sol. C’était bien trop peu pour quelqu’un qui ambitionnait de réussir ce qu’aucun lutteur n’avait fait : battre Yekini.

Une 17è victoires en 18 combats du sociétaire de Ndakaru qui frustre quelque part le public qui s’attendait à un combat beaucoup plus intense et plus engagé au double plan technique et physique. Yekini est plus que jamais le meilleur ; alors que Gris Bordeaux, son malheureux adversaire, poursuit sa traversée du désert et plonge davantage son écurie dans le désarroi. Et dire que Moustapha Guèye quitte l’arène cette saison …

Avec Babacar S. FAYE du journal « le soleil »

Published in: on 27 juillet 2009 at 9 h 36 mi  Laisser un commentaire  
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.